parnassus.at  > Artistes  > Soprano

Sophie Junker

Biographie

Sophie Junker se produit régulièrement avec de grands chefs d’orchestre tels que Harry Bicket (Dorinda dans Orlando), Laurence Cummings (Sigismondo dans Arminio, Aspasia dans Alexander Balus et Michal dans Saul de Haendel), Christian Curnyn (Femme italienne dans Médée de Charpentier, Phoebe dans Castor et Pollux de Rameau), Masaaki Suzuki (Cantates de Bach, Vêpres de Monteverdi), ou encore Stefano Montanari (Zerlina dans Don Giovanni).

« Au charme irrésistible », selon le magazine Opera, Sophie jouit déjà d’une solide relation avec l’Opéra Royal de Liège Wallonie (Elisetta dans Il Matrimonio segreto, Wanda dans La Grande Duchesse de Gérolstein, rôle-titre dans Cendrillon de Pauline Viardot), et avec Angers-Nantes Opéra (Amour dans Orphée et Eurydice, Constance dans Dialogues des Carmélites). En 2016 elle fait ses débuts aux États-Unis en chantant Cleis dans Sapho de Martini et Hélène dans Une Éducation Manquée de Chabrier (Opera Lafayette, New York et Washington). Parmi ses autres rôles à l’opéra, on retrouve Caio dans Ottone in Villa de Vivaldi au Festival d’Opéra de Copenhague, Proserpine et Eurydice dans La Déscente d’Orphée aux enfers de Charpentier (Wigmore Hall, La Haye), et Belinda dans Dido and Aeneas (Festival de Musique Ancienne d’Innsbruck).

En concert, Sophie se produit régulièrement en tant que soliste avec le Concerto Copenhagen de Lars Ulrik Mortensen, La Nuova Musica de David Bates, l’ensemble Vox Luminis basé en Belgique, Le Concert de la Loge de Julien Chauvin, Le Poème Harmonique de Vincent Dumestre, et Arcangelo de Jonathan Cohen. Ses représentations ont inclus la Passion selon Saint Jean de Bach avec Collegium 1704 (Paris, Prague, Dresden et Dortmund), La Création de Haydn avec l’Orchestre National Russe à Moscou, les Grands Motets de Lully avec le Chœur de Chambre de Namur dirigé par Leonardo García Alarcón, et le Requiem de Fauré sous la direction de Klaas Stok (Concertgebouw d’Amsterdam).

Sophie Junker a abordé les rôles de Cunegunda dans Gismondo de Leonardo Vinci (Vienne, Dortmund et Moscou), Elisetta dans Il Matrimonio segreto (Opéra royal de Liège Wallonie), Venere dans La divisione du mondo de Legrenzi dirigé par Christophe Rousset (Opéra du Rhin, Nancy, Versailles et Cologne) et Eurilla dans Il Pastor Fido de Haendel (Händel-Festspiele Halle). Elle a également fait ses débuts au Staatsoper Berlin en interprétant Drusilla dans L’Incoronazione di Poppea sous la direction de Diego Fasolis. Toujours en Allemagne, elle a chanté le rôle-titre dans Die Getreue Alceste de Schürmann dirigé par Christina Pluhar (Rokokotheater Schwetzingen).

Sophie s’est illustrée dernièrement avec les rôles d’Angelica dans Orlando Furioso de Vivaldi (La Seine Musicale), Clori dans Egisto de Cavalli à l’Opéra Royal de Versailles, ainsi que Asteria dans Tamerlano de Haendel avec le Moscow Chamber Orchestra dirigé par Christopher Moulds (Tchaikovsky Hall, Moscou). En 2022, elle chante pour la première fois Cleopatra dans Giulio Cesare sous la direction de George Petrou, une coproduction du Reisopera et du Festival Haendel à Göttingen.

Au cours de la saison 2022/23, Sophie chantera le rôle d'Atilia dans une nouvelle production d'Eliogabalo de Cavalli mise en scène par Calixto Bieito (Operhaus Zürich). Elle chantera également Atalanta pour la reprise de la mise en du Serse de Haendel par Clarac & Deloeuil, cette fois sous la direction de David Bates (Opéra de Rouen Normandie). D'autres apparitions cette saison incluent des tournées de Vespro a san Marco avec Leonardo Garcia Alarcon, Bellezza dans Il trionfo del Tempo avec Academy of Ancient Music sous la direction de Laurence Cummings, la Grande messe en ut de Mozart avec B'Rock, et Apollo e Dafne de Haendel avec {oh!} Orkiestra dirigé par Martyna Pastuszka.

La discographie de la soprano inclut Sacrifices avec La Nuova Musica (Harmonia Mundi), Esther de Händel avec Laurence Cummings (Accent), L'Épreuve Villageoise de Grétry (Naxos), Cantates Séculaires de Bach avec le Bach Collegium Japan et Masaaki Suzuki (BIS), Stravaganza d’amore avec Pygmalion sous la direction de Raphaël Pichon (Harmonia Mundi), ou encore Cunegunda dans Gismondo de Leonardo Vinci (Parnassus Arts Productions). A l’automne 2020, le premier CD solo de Sophie, La Francesina, sortait sous le label Aparté. Cette publication a été récompensée d’un International Classical Music Award et du Trophée Forum-Opéra.

(2022_23. Veuillez n'utiliser que cette biographie.)

Téléchargements

Photos

Photo de presse A, par Jean-Baptiste Millot
Photo de presse B, par Jean-Baptiste Millot
Photo de presse C, par Jean-Baptiste Millot
Photo de presse D, par Jean-Baptiste Millot
Photo de presse E, par Jean-Baptiste Millot
Photo de presse F, par Jean-Baptiste Millot
Photo de presse G, par Jean-Baptiste Millot
Photo de presse H, par Jean-Baptiste Millot
Photo de presse I, par Jean-Baptiste Millot

Calendrier

04 12 2022

ELIOGABALO

Francesco Cavalli
Oper Zürich (CH)
> Montrer Distribution
07 12 2022

ELIOGABALO

Francesco Cavalli
Oper Zürich (CH)
> Montrer Distribution
11 12 2022

ELIOGABALO

Francesco Cavalli
Oper Zürich (DE)
> Montrer Distribution
Montrer Plus
press login

Enregistrements

21 10 2021
Leçons de ténèbres
Leçons de ténèbres
Couperin
16 10 2020 La Francesina
La Francesina
La Francesina
La Francesina
La Francesina
La Francesina
G. F. Handel
20 04 2020 Gismondo Re di Polonia
Gismondo Re di Polonia
Gismondo Re di Polonia
Gismondo Re di Polonia
Leonardo Vinci
Montrer Plus