Polifemo
parnassus.at  > Productions  > Opéra

Polifemo

N. A. Porpora

Les légendes entourant le Cyclope Polyphème, fils borgnes de Poséidon et la nymphe Thoosa, sont un thème populaire dans la musique et la littérature. Polifemo est la dernière 'uvre composée par Nicola Antonio Porpora pour l'Opéra de Noblesse de Londres, une entreprise en concurrence directe avec la compagnie d'opéra de Haendel. Alors que Haendel devait recourir à l'ajout de troupes de ballet de renom et de chorales foudroyantes à ses productions pour attirer un public, Porpora s'appuyait uniquement sur la capacité vocale de Farinelli et cela était particulièrement vrai pour Polifemo. Dans la même veine que Porpora a réuni les plus grands chanteurs de castrats pour donner vie à ses 'uvres sur scène, Parnassus Arts Productions est fier de présenter certains des plus importants contre-ténors du monde aujourd'hui et de raviver une nouvelle fois la gloire d'antan.

Nicola Porpora, compositeur italien et professeur de chant entra à l'âge de dix ans au Conservatorio dei Poveri di Gesù Cristo de Naples où il étudia pendant environ dix ans. Son premier opéra, Agrippina, a été joué au palais royal napolitain en 1708. Il semble détenir le titre de maestro di cappella du prince de Hessen-Darmstadt de 1711 à 1725, période pendant laquelle ses deuxième et troisième opéras, Flavio Anicio Olibrio (1711) et Basilio re d'oriente (1713) ont été produits à Naples. En 1714, il composa Adanna e Teseo pour exécuter une commande d'opéra de la cour de Vienne et Temistocle fut créé pour la première fois au Hoftheater de Vienne en 1718. Parmi les autres 'uvres de cette époque figurent deux sérénates, Angelica (1720) et Gli orti esperidi (1721), avec des textes du jeune Metastasio. Entre 1715 et 1721 Porpora enseigne le chant et la composition au Conservatorio di S. Onofrio de Naples et devient célèbre en tant que professeur de chant. Farinelli, Caffarelli et Salimbeni étaient parmi ses élèves.

Son premier opéra pour Rome, Berenice regina d'Egitto (1718) fut écrit avec Domenico Scarlatti. Il composa ensuite pour Rome, Eumene (1721) et Adélaïde (1723) ainsi que son premier opéra sur livret de Metastasio, Didone abbandonata (Reggio, 1725). Il s'installe à Venise en 1726 et devient maestro à l'Ospedale degli incurabili jusqu'en 1733.

Porpora a été invité à Londres par un groupe de nobles organisant l'Opéra de la Noblesse (en concurrence avec Haendel). La compagnie ouvre sa saison avec Arianna in Nasso (1733) et Porpora compose quatre autres opéras pour Londres avant de partir en 1736 pour Venise où il reprend son ancien poste à l'Incurabili l'année suivante. Après de brefs échanges à Naples et à Venise (où il fut maestro di coro à l'Ospedale della Pietà et à l'Ospedaletto), il part pour Dresde et devient le professeur de chant de la princesse Maria Antonia et compose l'opéra Filandro (1747) pour son anniversaire. Si ses rivaux jusqu'à présent avaient été Leonardo Vinci en Italie et Georg Friedrich Haendel à Londres, il a trouvé un nouvel ennemi à Dresde: Johann Adolph Hasse.
Après que Hasse eut reçu le nom d'Oberkapellmeister, Porpora partit pour Vienne où il enseigna non seulement l'art du chant mais également la composition au jeune Haydn, qui en échange devint son valet et son accompagnateur au clavier. Il rentre à Naples en 1758, où il sert à nouveau au Loreto et au Conservatorio di S. Onoftio.
Porpora composa plus de quarante opéras, un grand nombre de cantates et d'oratorios en solo ainsi que des messes et quelques 'uvres instrumentales.

Téléchargements

Photos

Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_01621
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_01631
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_01644
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_01650
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_01652
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_01655
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_01675
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_01678
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_01708
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_01715
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_01762
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_01774
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_01780
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_01789
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_01807
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_01833
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_01848
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_01859
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_01912
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_01922
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_01945
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_01976
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_01981
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_01993
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02003
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02023
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02033
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02047
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02061
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02094
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02113
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02123
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02148
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02164
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02199
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02230
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02249
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02253
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02274
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02280
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02292
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02294
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02302
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02321
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02348
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02358
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02364
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02369
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02376
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02393
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02401
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02410
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02412
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02416
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02424
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02446
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02479
Polifemo_©MarcoBorrelli_070619_02482
press login

Distribution

Aci: Yuriy Mynenko
Ulisse: Max Emanuel Cencic
Polifemo: Pavel Kudinov
Galatea: Julia Lezhneva
Nerea: Dilyara Idrisova
Calipso: Sonja Runje

conducteur: George Petrou 
orchestre: Armonia Atenea
metteuse en scène, concept: Max Emanuel Cencic
scénographique: Margit Ann Berger
costumes: Giorgina Germanou
lumière: Paul Fresacher
vidéo: Sarah Scherer
choral: Bachchor Salzburg, Alois Glaßner